fb pixel

La Pizzica

La Pizzica suscite un grand intérêt. Elle s'exécute avec des tambourins, des accordéons, des violons et des guitares dans de nombreux festivals et fêtes locales et son rythme entraîne le public dans des danses et des chants effrénés. On distingue essentiellement trois types de danse. La première est la « Pizzica Tarantata » (la pizzica tarentullée), une danse de transe exécutée pendant le rituel de  guérison à Galatina. Les tarentullées se rendaient dans cette ville pour rencontrer Saint-Paul qui avait le pouvoir de guérir les morsures de tarentule avec l'eau miraculeuse du puits de l'église qui porte son nom. La deuxième est la « Pizzica scherma », dansée à Torre Paduli (commune de Ruffano) à l'occasion de la fête de San Rocco. C'est la fameuse danse de l'épée au cours de laquelle deux hommes s'affrontent dans un duel au couteau, au son des tambourins et des harmonicas, pour résoudre les différends d'honneur. Une danse élégante dans laquelle les couteaux sont maintenant remplacés par les doigts de la main. Enfin, la « Pizzica de core » ( la Pizzica-Pizzica) qui est une danse sensuelle entre un homme et une femme. Les deux se font la cour, échangeant des regards et des gestes sans jamais se toucher. Un élément clé de cette danse est un mouchoir, agité par la femme à l'intention de l'homme.