HOME / Guide des Pouilles / La mer, les côtes et le paysage du Salento / La côte adriatique

La côte adriatique

Notre voyage commence à partir de San Foca, une charmante station balnéaire sur la mer Adriatique, caractérisée par un petit port touristique dominé par une ancienne tour de guet.

A quelques kilomètres de San Foca s'élève Roca, un ancien village et un lieu de grande beauté mais aussi une intéressante scène archéologique.

Après avoir passé le centre de Roca, vous atteignez Torre dell'Orso où vous voyez immédiatement la magnifique baie entourée d'une forêt de pins près des dunes de sable. En continuant vers le sud et en s'éloignant un peu de la côte, nous arrivons dans les terres des Alimini (oasis de protection et réserve faunique); ces endroit est devenu avec le temps une station balnéaire prestigieuse du Salento. En quittant cette destination touristique, nous nous dirigeons vers Otranto "Porta d'Oriente", porte de l’Est.

Pour sa mer extraordinairement claire, les couleurs de l'eau, les falaises abruptes, ce trait de côte qui va d'Otrante à Santa Maria di Leuca, est considéré comme l'un des plus beaux et évocateurs de toute la Pouille. Il enchante pour la nature spectaculaire qui a été capable de créer des contrastes et des suggestions d'une beauté extraordinaire.

Le long de la route nationale SS173, vous arrivez, après environ 10,5 km d'Otrante, à Porto Badisco, un petit village aussi connu pour la “Grotta dei Cervi”. Le fjord où Porto Badisco s'élève, tombe dans une mer aux mille reflets, avec des côtes hautes et rocheuses et de petites criques étroites. Le village se compose d'un petit groupe de maisons et de quelques bonnes tavernes qui offrent du poisson fraîchement pêché et des oursins délicieux, vendus au bord de la route.

Continuons pour environ 6 km notre itinéraire parmi les beautés marines du Salento, et nous arrivons à Santa Cesarea Terme, connue avant tout pour la qualité de ses eaux thermales, mais aussi pour l'élégance des rues et des résidences d'été.

Ses eaux, comme mentionné précédemment, avec leurs propriétés curatives, coulent de quatre grottes situées à une courte distance l'une de l'autre; elles sont particulièrement adaptées au traitement des maladies de la peau et des articulations.

À 1 km de la station thermale de Santa Cesarea, nous rencontrons Castro, avec l'une des plus belles baies de toute la côte. Le village, centre marin typique, situé sur la côte, se développe pour une bonne partie sur un promontoire et pour le reste sur la marina.

Le pays est divisé en Castro Marina et Castro Superiore. Il est également connu pour le charme de ses grottes, qui portent d'anciennes traces d'habitants préhistoriques.
Depuis Castro à Tricase, la côte s'étend sur 17 km, entre des descentes légères et des montées plus prononcées, avec un paysage caractérisé par une végétation luxuriante: figuiers, lauriers-roses, oliviers et pins.

La route traverse de nombreux petits hameaux, tels que Marina di Marittima et Marina di Andrano, une petite ville aux maisons basses et blanches, à moitié cachée parmi les arbres.

Après avoir passé la Marina di Novaglie où vous avez admiré le Ciolo, un beau fjord, malheureusement traversé aujourd'hui par un pont qui ne peut cependant pas altérer sa beauté, nous arrivons après quelques kilomètres à Santa Maria di Leuca. Leuca offre un panorama très attrayant, avec une côte haute et découpée, où la mer longe les mille cavités cachées dans la roche et où les baies et les fjords offrent un abri aux bateaux. Cette station balnéaire tranquille offre, en plus de sa beauté naturelle, tout le confort pour des vacances de rêve de détente et de plaisir. Il y a de nombreuses grottes qui s'ouvrent dans cette étendue de mer, avec des ravins de pierre brute, travaillés par les vents et l'érosion de la mer.